Les fibromes utérins - de quoi s'agit-il? Symptômes et traitement

Fibromes utérins - une maladie gynécologique, qui se caractérise par l'apparition de tumeurs bénignes dans la couche de muscle utérin.

Les tailles de fibromes peuvent être différentes: des plus petites, avec un pois, aux énormes, quand les fibromes utérins atteignent un poids de 3 kg et correspondent au volume de la grossesse à terme. De plus, il peut s'agir d'un néoplasme ou de plusieurs tumeurs, de petite taille, appelées myomes utérins multiples.

En termes de fréquence d'occurrence, cette maladie continue d'occuper une place de choix parmi toutes les pathologies gynécologiques. Selon les statistiques, de tels néoplasmes au cours de la vie se retrouvent chez plus de 28% des femmes. Parmi les patients dominés par les femmes de plus de 30 ans.

Dans cet article, nous examinerons ce que sont les fibromes utérins, quels signes précèdent cette maladie et quels symptômes doivent être notés lorsque le fibrome est déjà formé. Nous ne négligerons pas les méthodes de traitement des fibromes utérins, y compris une description du traitement sans chirurgie. Les commentaires des femmes présentant ce problème peuvent être lus dans les commentaires.

Raisons

Pourquoi les fibromes se développent-ils et de quoi s'agit-il? Les fibromes utérins sont une tumeur bénigne qui se développe à partir du tissu musculaire de l'utérus. En médecine, cette maladie s'appelle également fibromyome, leiomyoma.

En tant que tumeur bénigne, le myome présente plusieurs caractéristiques:

  • est la tumeur la plus fréquente chez les femmes de 35 à 55 ans;
  • capable de régression (réduction de taille) et même de disparition complète dans la période post-ménopausique;
  • peut garder sa taille pendant longtemps et ne pas grandir, ou grandir très vite;
  • peut ne pas se manifester de quelque manière que ce soit et constituer une découverte accidentelle lors d'une échographie, ou bien s'accompagner de certains symptômes.

La principale raison du développement des fibromes est considérée comme une division cellulaire spontanée de l'utérus, qui peut survenir à la suite de certains changements dans le corps de la femme:

  • processus inflammatoires fréquents
  • avortements,
  • chirurgie de l'utérus,
  • utilisation de la marine,
  • mauvaise utilisation des médicaments hormonaux
  • d'autres facteurs.

En d'autres termes, presque toutes les anomalies concernant les organes de reproduction peuvent conduire au développement ultérieur d'une tumeur. Parfois, les causes des fibromes ne sont pas claires, mais néanmoins, la maladie doit être traitée, sinon les nodules peuvent grossir et causer un certain nombre de symptômes.

Classification

Il existe plusieurs types de cette tumeur, en fonction du type de tissu d'où elle provient:

  1. Intra-muros. C'est la forme la plus courante de fibromes. Se produit à partir de la couche musculaire moyenne. Avec ce type de maladie, une augmentation de la taille des fibromes signifie également une augmentation de la taille de l'utérus lui-même. Elle se manifeste par les signes suivants: apparition d’une douleur, apparition d’une sensation de lourdeur et de sensations oppressives dans la région pelvienne, souvent une violation du cycle menstruel.
  2. Subserous. Avec ce type de maladie, la tumeur se développe dans la couche musculaire externe. En réalité, il est situé à l'extérieur de l'utérus, à l'extérieur, mais il se développe dans la cavité pelvienne. Avec ce type de maladie, le cycle menstruel n'est pas perturbé, mais avec une tumeur suffisamment grande, une femme peut ressentir un malaise ou une gêne.
  3. Sous-muqueux ou sous-muqueux. C'est l'un des myomes utérins les moins courants. Un tel néoplasme se développe sous la mince membrane muqueuse de la couche interne de la paroi utérine. C'est pourquoi le myome sous-muqueux donne les symptômes cliniques les plus prononcés. Dans ce cas, les noeuds du myome peuvent avoir une jambe assez longue, ce qui leur permet de descendre dans le col utérin et même dans la cavité du vagin. Dans de telles situations, les cliniciens parlent d'un site tumoral «naissant».

Selon la taille des noeuds du myome, comparés à la durée de la grossesse, il existe:

  • le myome est petit (5-6 semaines),
  • moyen (7-11 semaines),
  • grandes tailles (plus de 12 semaines).

Les nœuds de myoma peuvent être situés dans des groupes ou se présenter sous forme de formations uniques. Leur taille varie en fonction de la gravité des fibromes, allant de quelques millimètres à plusieurs dizaines de centimètres. Les nœuds sont situés dans 95% des cas directement dans le corps de l'utérus, moins souvent dans la région où se trouve l'appareil ligamentaire de l'organe ou du col de l'utérus.

Premiers signes

Dans le cas des fibromes utérins, les symptômes de la maladie sont les suivants:

  • menstruations douloureuses, lourdes et prolongées;
  • la libération de gros caillots sanguins pendant la menstruation;
  • saignements intermenstruels acycliques et saignements;
  • douleur intermittente;
  • sensations de compression et de traction dans l'abdomen, ainsi qu'un poids constant.

Plus le myome et son étendue sont étendus, plus ses manifestations seront intenses.

Symptômes de fibromes utérins

Les fibromes utérins sont souvent une découverte accidentelle lors d'un examen de routine chez un gynécologue. De nombreuses femmes atteintes d'un myome utérin ne se plaignent pas ou n'attachent pas d'importance aux signes de la maladie.

Dans les cas où les fibromes utérins se manifestent encore, ses symptômes peuvent être:

  1. Un mois inhabituellement abondant (vous devez changer plus de 3 coussinets en 1 heure);
  2. Périodes inhabituellement longues (plus de 7 jours);
  3. Un changement radical dans la nature de la menstruation. Par exemple, si un flux déjà irrégulier est devenu encore plus imprévisible;
  4. Irréguliers, rares, spotting du vagin dans la période entre les périodes;
  5. Douleurs longues et tiraillantes dans le bas de l'abdomen;
  6. Douleur pendant les rapports sexuels;
  7. Augmentation de la circonférence abdominale sans augmentation significative du poids corporel;
  8. Sensation de pression dans le bas-ventre.

Aux grosses tailles de fibromes utérins, la compression des organes adjacents va se rejoindre. Dans ce cas, on observe souvent des mictions fréquentes ou une constipation chronique. En présence de fibromes sous-muqueux, des difficultés apparaissent lors de la conception et de la gestation de la grossesse.

Les symptômes ne se manifestent pas toujours par des fibromes, une clinique similaire est également observée dans d'autres maladies gynécologiques, notamment en cas de cancer génital, d'endométriose, etc. Afin d'établir la maladie avec précision, un examen opportun par un spécialiste est nécessaire.

Fibromes utérins: photo

Ce qui ressemble à des fibromes utérins, des photos de tumeurs bénignes sont présentées ci-dessous.

Diagnostics

Diagnostiquer le myome utérin est assez simple. Dès le premier examen gynécologique, un médecin avec une confiance de 90 à 100% peut poser un diagnostic. À la palpation, un utérus élargi est déterminé avec un ou plusieurs nœuds denses. Sa mobilité n'est pas limitée.

Les méthodes d'enquête supplémentaires incluent:

  1. Échographie des organes pelviens. Conduit à l'aide d'un capteur vaginal. Pour améliorer la visualisation de l'étude est réalisée avec une vessie remplie. Cette méthode est très informative et vous permet d'identifier la taille et la forme exactes de la tumeur.
  2. Hystéroscopie. Cette méthode est informative pour reconnaître les myomes dont la croissance déforme la cavité. Au cours de cette procédure, le gynécologue procède à une biopsie (un morceau de tissu) pour une analyse plus approfondie à partir de la cavité utérine;
  3. La laparoscopie. Cette méthode est utilisée uniquement dans les cas où un spécialiste ne peut pas faire la distinction entre un myome utérin et une tumeur ovarienne.

Le curetage diagnostique de l'utérus est indiqué pour tous les myomes identifiés de l'utérus afin d'établir une pathologie de l'endomètre et d'exclure le cancer de l'utérus.

Fibromes utérins: traitement sans chirurgie, avis

Si des fibromes utérins sont détectés, le traitement dépend de nombreux facteurs: la présence ou l'absence de symptômes, l'âge du patient, les maladies concomitantes, la taille de la formation. Si la taille de la tumeur n'est pas grande, si les symptômes sont absents ou non perturbés, le médecin peut alors prescrire un traitement médicamenteux pour les fibromes utérins, c'est-à-dire sans intervention chirurgicale, ainsi qu'une inspection périodique. Cela aidera à surveiller la croissance de la tumeur et l'évolution de la maladie.

La thérapie conservatrice est la nomination de médicaments spéciaux. Consommez des drogues de différents groupes:

  • progestatifs (norcolute, duphaston, premolut) au cours de 4 à 6 mois;
  • Dérivés androgènes (danazol, gestrinon) pendant 6-8 mois;
  • des agonistes de la gonadolibérine (bucériline, zoladex) pendant 3 à 6 mois;
  • contraceptifs hormonaux oraux (Yarin, Janine, Regulon);
  • dispositif intra-utérin Mirena (contient un progestatif - lévonorgestrel) pendant 5 ans.

Les principales directions du traitement conservateur des fibromes utérins sont les suivantes:

  • assainissement des infections génitales;
  • stimulation, activation de l'immunité à l'aide de médicaments à base de plantes et d'autres médicaments;
  • correction de la nourriture, l'heure du repas;
  • normalisation du métabolisme;
  • normalisation de l'état psycho-émotionnel;
  • traitement de l'anémie, normalisation du cycle menstruel, élimination des saignements.

En outre, le traitement des fibromes sans chirurgie comprend un régime alimentaire spécial, certains médicaments immunomodulateurs, des médicaments à base de plantes, des médicaments homéopathiques et des procédures de physiothérapie spéciales.

Intervention chirurgicale

Lors de la détermination de la nature et du volume de la chirurgie, il est tenu compte de l’âge du patient, de son état de santé général et reproductif et du degré de risque perçu. En fonction des données objectives obtenues, l'intervention chirurgicale peut être conservatrice, avec préservation de l'utérus, ou radicale, avec ablation complète de l'utérus. En ce qui concerne les jeunes femmes qui n'ont pas accouché avec un myome utérin, la tactique du traitement chirurgical conservateur visant à préserver la fonction de reproduction est choisie, si possible.

Il existe des indications pour un traitement chirurgical de la maladie:

  • tailles pour la chirurgie de la tumeur plus de 12 semaines de grossesse;
  • fibromes sous-muqueux, dans lesquels les nœuds se développent dans la direction de l'os interne de l'utérus;
  • croissance tumorale rapide malgré le traitement conservateur en cours;
  • la présence d'autres maladies des organes génitaux féminins;
  • ménorragies et métrorragies (saignements utérins acycliques), entraînant une anémie;
  • fausse couche et infertilité.

Comment traiter? En fonction du type, de la taille et de la localisation de la néoplasie, le médecin décide de l'opération à effectuer pour enlever le myome:

  1. La laparoscopie - est réalisée à travers de petits trous dans l'abdomen;
  2. Hystéroscopie - à travers le vagin avec un outil spécial travaillant avec l'utérus;
  3. Chirurgie abdominale - une incision dans le bas de l'abdomen donne accès au myome (opération extrêmement rare);
  4. L'hystérectomie - l'ablation complète de l'utérus, est attribuée aux patientes sans espoir d'arrêter la croissance des fibromes à l'aide d'opérations ménagères.

La laparoscopie et l'hystéroscopie sont les opérations les plus populaires car elles présentent plusieurs avantages: l'absence quasi-totale de traces de l'opération, la préservation de la capacité d'une femme à avoir un bébé à l'avenir, une récupération très rapide après la chirurgie.

Embolisation de l'artère utérine

La méthode moderne de traitement des fibromes utérins, dont le principe est d’arrêter le flux sanguin dans les artères utérines, et le remplacement du tissu conjonctif des nœuds fibromes.

Le procédé consiste à guider le cathéter à travers l'artère fémorale dans l'artère utérine et à bloquer le flux sanguin dans celui-ci à l'aide d'un matériau d'embolisation. La procédure est effectuée dans la radiographie, s’applique aux interventions peu invasives et ne nécessite pas d’anesthésie. En règle générale, une hospitalisation d'un jour est nécessaire.

Certains médecins soutiennent qu'après une telle opération, une femme peut tomber enceinte et emmener un enfant en bonne santé, d'autres pensent que cela peut être problématique, tout est très individuel et dépend du type de fibrome, de sa taille, de la réussite de l'opération.

Remèdes populaires

Beaucoup de femmes recherchent des remèdes populaires efficaces pour le traitement des fibromes utérins. Presque toutes les méthodes de traitement à domicile sont réduites à l’introduction de tampons et de douches avec des solutions thérapeutiques à base de plantes.

Cependant, il n'y a pas de remède populaire efficace pour changer les causes internes profondes des fibromes. Dans tous les cas, avant d'essayer les méthodes traditionnelles de traitement des fibromes, vous devez absolument en informer le médecin et discuter de cette méthode.

Prévention

Les mesures spéciales pour prévenir les fibromes utérins n'existent pas. Cependant, en cas de suspicion de fibromes utérins, le diagnostic et le traitement en temps voulu constituent l’essentiel. Ainsi, la seule prévention est un bilan périodique chez le gynécologue au moins 1 à 2 fois par an.

Prévisions

Avec une détection rapide et un traitement approprié des fibromes utérins, le pronostic ultérieur est favorable. Après une opération de préservation des organes chez la femme en période de procréation, une grossesse est probable.

Cependant, la croissance rapide des fibromes utérins peut nécessiter une opération radicale à l'exception de la fertilité, même chez les femmes jeunes. Parfois, même les fibromes utérins de petite taille peuvent provoquer une infertilité.

Laissez Vos Commentaires